La nuit a été chaude du côté de la permanence du Front national. Cela fait déjà plusieurs semaines que des supporters ultras de Bordeaux (dont le local était proche de celui du parti de Marine Le Pen) menacent régulièrement les militants frontistes.

Vers 00h30 hier soir, alors que les jeunes du Front national fêtaient la Saint Patrick, une vingtaine de personnes encagoulées, et dont certaines étaient munies de barres de fer, ont attaqué le local situé rue Georges Bonnac. Après avoir endommagé la porte, ils ont réussi à rentrer dans le local, mais ont été repoussé dans la rue.

Interrogé par Infos-Bordeaux, un des responsables du FNJ (Front National de la Jeunesse) confirme la scène : « j’étais moi-même sur place quand ces individus ont attaqué notre local (…) ces derniers se sont réclamé des supporters ultra de Bordeaux ».

Les supporters ultra sont en effet très proches du mouvement antifa, et leurs leaders ne font pas mystère de leurs opinions politiques.

Suite à cette violente agression qui a occasionné 5 blessés légers du côté des jeunes du Front national, 8 agresseurs seraient, selon nos informations, toujours en garde à vue ce matin au commissariat de Bordeaux. Les victimes ont déposé plainte et attendent des sanctions exemplaires.

Addendum 18/03/2016 à 16h40 : Selon une source proche de la police, plusieurs des interpelés font partie de la mouvance des ultras (« supporters » des Girondins de Bordeaux). L’un d’entre eux, bien connu des services de police, a déjà fait parler de lui pour menaces de mort envers un candidat du Front national.

Dans un communiqué de presse, le Front national « condamne avec la plus grande fermeté ces agissements scandaleux d’anarchistes dignes des modes d’actions des pires dictatures » et indique « qu’il ne se laissera pas intimider par de telles attaques. La violence est le dernier refuge de l’incompétence, laissons là aux experts dans ce domaine ; rien ni personne ne pourra entraver notre détermination de le redressement de notre Pays« .

Source : Bordeaux : La permanence du Front national attaquée par des supporters ultras | Infos Bordeaux

Publicités