Majid Oukacha a 28 ans. Durant les 18 premières années de sa vie, il était musulman et considérait que le coran était la seule voie du salut et de la raison. Cependant, l’étude des textes sacrés de l’islam lui ont fait perdre la foi tout en renforçant son attachement aux valeurs et aux idéaux d’une France qui l’a vu naître et grandir. Majid Oukacha, qui se définit comme un patriote est persuadé de la nécessité de convaincre et de faire ouvrir les yeux de ses compatriotes. Avec courage et pugnacité, faisant fi des menaces sur sa personnes, Majid Oukacha a pris le risque d’écrire sur l’islam : le sujet explosif par excellence. Cela donne un ouvrage ni moraliste ni manichéen qui se veut un constat objectif et clairvoyant sur l’islam :”je crois en la légitimité de mon droit de pouvoir critiquer mon ancienne religion. Et les censeurs qui font taire certaines opinions critiques et pas d’autres agissent comme une police de la pensée en laquelle je ne crois pas”.

Publicités