Communiqué de presse de Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Jean-François Jalkh, Philippe Loiseau et Edouard Ferrand, Députés français au Parlement européenLe Conseil d’Etat français vient d’annuler l’interdiction du maïs génétiquement modifié Mon810 de Monsanto, prise par un arrêté de Monsieur Le Foll en 2014. Le Conseil d’Etat a considéré que l’Etat français enfreignait la réglementation de l’Union européenne en interdisant cette culture.Cette décision est évidemment alarmante pour notre souveraineté alimentaire et pour la préservation de la diversité des cultures. Elle met également en lumière la difficulté dans laquelle se trouve désormais la France pour appliquer une décision contraire aux intérêts des lobbies qui œuvrent à Bruxelles.
En attendant que la France puisse renégocier les conditions de son éventuelle adhésion à l’UE, et ainsi retrouver sa souveraineté, vos élus Front national au Parlement européen ont demandé à plusieurs reprises que les décisions de la Commission européenne soient soumises a minima à un contrôle démocratique, en particulier sur la question des autorisations d’OGM. Ce contrôle démocratique n’est évidemment pas soutenu par les partis dits de gouvernement.

Les Français savent maintenant que les prochaines élections seront cruciales pour protéger leur alimentation et leur santé.

Source : OGM : le Conseil d’Etat soumis à Bruxelles | FN – Front National

Publicités