Mots-clefs

, , ,

Gaëtan Dussausaye, directeur national du Front national de la jeunesse, évoque la place de la jeunesse et la stratégie du mouvement pour la présidentielle…

Guillaume Dussausaye, directeur du Front national Jeunesse, le 17 septembre 2016 à Fréjus (Var) à l’occasion des – A.-L.BERAUD/20 Minhutes

* Anne-Laëtitia Béraud

Comme le révèlent plusieurs études lors des régionales de 2015, moins d’un jeune sur deux vote. Mais parmi ceux qui le font,environ un sur trois choisit le FN. Quelle place la jeunesse tiendra dans la campagne de la frontiste Marine Le Pen ? Gaëtan Dussausaye, directeur national du Front national jeunesse (FNJ), explique pour 20 Minutes la stratégie du mouvement dans la perspective de 2017…

Que devient le Front national jeunesse (FNJ) pendant la campagne présidentielle ?

Comme pour [la présidentielle de] 2012, le FNJ va laisser la place aux « Jeunes avec Marine ». C’est la seule chose que je peux dire car on va faire partir la campagne très tard, quand on connaîtra tous les adversaires et leurs projets.

Quelle sera la différence entre le FNJ et les « Jeunes avec Marine » ?

Ce sera comme en 2012, avec des gens du Front et d’autres qui viennent directement pour la campagne. Les « Jeunes avec Marine » a vocation d’aller au-delà de la cellule classique du FNJ.

Le FNJ s’éclipse pour cette campagne, cela ne vous déçoit pas ?

Je suis au FN pour Marine Le Pen, je fais campagne pour elle. Et puis elle reprendra 99,9 % des idées portées par le Front dans son projet.

Les jeunes votent peu aux élections. Comment allez-vous les séduire ?

La question de l’abstention est importante chez les jeunes qui se demandent pourquoi voter, et si voter Marine Le Pen peut changer les choses. On va tenir un discours là-dessus, en disant qu’on a un programme économique, social, identitaire qui peut faire changer les choses. On va tenir un discours sur la responsabilité du vote. Sur les moyens, on va faire appel aux militants, on va utiliser les réseaux sociaux, notamment le direct sur Facebook par exemple.

>> A lire aussi: Municipales 2014: Gaëtan Dussausaye, 19 ans, jeune premier du FN parisien

Comment convaincre les jeunes de voter Marine Le Pen ?

Les jeunes veulent de l’égalité, de la justice sociale, une sécurité au quotidien et une sécurité culturelle. Ils veulent aussi savoir que les promesses seront tenues. On va leur dire que la vraie démocratie, c’est la souveraineté. Et que la souveraineté, on l’obtient en sortant des traités européens. On va aussi leur dire que pour changer la situation, qui ne satisfait personne aujourd’hui, il faut choisir l’alternative la plus crédible. Et que celle qui porte le renouveau dans la classe politique, c’est Marine Le Pen.

Plusieurs enquêtes révèlent que Marine Le Pen reste une personnalité clivante, qui séduit autant qu’elle repousse…

Marine Le Pen fait un travail sur elle, avec l’émission « Vie politique » sur TF1, ou « Ambition intime » sur M6 [bientôt diffusée]. Jusqu’à maintenant, elle a toujours préféré parler des sujets politiques plutôt que de sa personne. Mais elle a compris que les gens ont besoin de connaître la personne pour qui ils vont voter. C’est une chose qui va permettre de la normaliser encore plus, de l’humaniser, car c’est quelqu’un de très humain. Elle a une posture de chef d’Etat, mais en même temps, elle est très simple et accessible. C’est peut-être quelque chose sur laquelle on va communiquer auprès des jeunes, en leur montrant comment on la voit et comment on travaille avec elle au quotidien.

>> A lire aussi: Front national: Qui est David Rachline, le directeur de la campagne présidentielle de Marine Le Pen ?

Dans les huit conventions prévues par le parti en vue de la présidentielle, est-ce qu’il y en aura une consacrée à la jeunesse ?

Les conventions vont être gérées par les collectifs. Et leur but est d’avoir des contributions qui changent du FN. Pour l’instant le FNJ n’a pas vocation à prendre part à ces conventions. On viendra y assister et débattre. On sera à la conférence, le 22 septembre, du collectif [des étudiants] Marianne. Il n’y a pas de convention spécifique pour la jeunesse mais pendant la campagne, il y aura sûrement des choses plus axées sur la jeunesse.

Source : Présidentielle : «On va dire aux jeunes que le renouveau de la classe politique, c’est Marine Le Pen»

Publicités