Mots-clefs

, ,

Attendons de voir, ce que cela va donner…

Installé au pied des tours du quartier, le CMS avait été la cible d’incivilités conduisant à sa fermeture provisoire.Archives Émilie Drouinaud

Après trois mois d’absence, les agents du Centre médico-social vont réintégrer leurs bureaux.

Ce lundi matin, le Centre médico-social, situé au cœur du quartier de Montanou, doit rouvrir ses portes après trois mois de fermeture. Les personnes qui y travaillent, assistantes sociales, conseillères en économie sociale et familiale, secrétaires, avaient unanimement décidé de ne plus investir ces lieux tant que des mesures pour assurer leur sécurité ne seraient pas prises. En effet, dès septembre, la situation se dégradait progressivement, les agents étaient la cible d’incivilités. Et tous refusaient d’aller travailler la peur au ventre. Les agents, pendant le temps des travaux, ont été répartis entre des locaux du Conseil départemental, et le centre social Louis-Vincens, en centre-ville.

« Montanou est un quartier difficile, oui, mais attachant »

Aujourd’hui, les mesures promises ont été réalisées. « Les agents attendent de voir, mais le climat est plus serein », souligne un proche de l’équipe. Une sérénité nécessaire : le CMS de Montanou intervient sur un large territoire, de Montanou, où il est situé, jusqu’à Bajamont.

Travaux dedans et dehors

Ce que confirme Pierre Camani, président du Conseil départemental. « Jamais nous n’avons envisagé de quitter le quartier. Dans le département, je refuse ces endroits où nous ne sommes pas présents aux côtés des populations les plus démunies ». C’est main dans la main avec Jean Dionis, le maire d’Agen, qu’il a travaillé. Caméra à l’intérieur du site, nouveau sas d’entrée sécurisé, tout est mis en œuvre pour la tranquillité des agents et des personnes qu’ils reçoivent.

Quitter le quartier n’a donc jamais été une option, ni pour la Ville, ni du côté du Département. Ni des agents. « Montanou est un quartier difficile, oui, mais attachant », souligne Jean Dionis, le maire d’Agen, qui rend justice à Pierre Camani d’avoir su maintenir ce service au cœur de la cité. De son côté, la mairie a fait des travaux dans la rue du centre social. « Nous avons aussi condamné des garages qui cristallisaient les tensions, installé de la vidéoprotection et changé les horaires des îlotiers pour qu’ils soient conformes à ceux des agents du département. »

« Sans nier les problèmes, il faut rester factuel sur Montanou. C’est un quartier où le tissu social fonctionne ». Et où le service public ne reculera pas, le maire et le président du Conseil départemental ont avancé ensemble sur ce point.

Source : Agen : Montanou retrouve tous ses services publics – Sud Ouest.fr

Publicités