Agen : le mal-être des agents territoriaux – Sud Ouest.fr

Le choix du maire, impacte également les conditions de travail des agents.

A la police municipale, comme dans d’autres services, les arrêts de travail sont en hausse Suire Thierry © / Suire Thierry

Selon les représentants de la CGT, beaucoup de fonctionnaires sont en souffrance. Ils demandent un audit d’un cabinet indépendant

Le mal-être et le harcèlement moral des agents territoriaux. C’est sur ce point que l’organe directionnel de la CGT pour la ville d’Agen et l’agglomération est intervenu ce jeudi matin.

Le syndicat, qui fédère une centaine parmi les 900 titulaires, dénonce une aggravation du climat au sein des services financiers, ressources humaines et techniques. « De nombreux collègues dans toutes les catégories, sont en difficulté du point de vue de l’organisation, d’effectif ou de management, de reconnaissance du travail fourni… Beaucoup disent être au bord du burn out. C’est ce que nous avons présenté lors de la dernière réunion du CHSCT » rappelle Rachid El Fahsi.

70 départs d’ici à 2020

Parmi les raisons à l’origine de cette situation, le syndicat inscrit le défaut de remplacement de certains arrêts, l’arrêt des recrutements, la surcharge de travail ou encore l’occupation par des contractuels de postes de titulaires et bien sûr la mutualisation des services.

« On nous annonce la fin des embauches alors que 70 agents feront valoir leurs droits à la retraite d’ici à 2020. Cette situation, qui va pourrir, se traduit par une hausse sensible des arrêts maladies » redoute Rachid El Fahsi.

Dionis est d’accord

Si à cette heure, l’action sur le terrain n’est pas d’actualité, la CGT s’active sur le champ des négociations. « Nous avons demandé l’intervention d’un cabinet extérieur afin qu’un audit soit réalisé auprès du personnel. Nous attendons une réponse des élus… »

Une requête qui devrait être acceptée à en croire Mohamed Fellah. L’élu agenais en charge des ressources humaines a indiqué ce matin avoir sensibilisé le maire et président Jean Dionis du Séjour sur cette opportunité. Il a donné son accord. « Maintenant, le mal-être, c’est difficile à cerner et à capter. Mais il faut que nous soyons en mesure de savoir à quel niveau nous avons besoin de nous améliorer. »

Source : Agen : le mal-être des agents territoriaux – Sud Ouest.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s